Tuesday, July 1, 2008

CamWheel training


ENG: Last saturday night we finished the CamWheel (camel-on-wheels). Sunday I went to Koksijde at the Belgian coast to do some testing and pulling it in the sand. The first 2 hours were painful as my back had to get used to the harness. I was loaded with 25kg of weight. Then I took a spade from a boy and filled the camwheel with wet sand. I have no idea how much weight it was, probably above 100kg but certainly less than 200. I was just horrible, very hard going, wind in my face even worse, and climbing dunes is a nightmare. But I kinda enjoyed it untill almost midnight. Some people came and asked me what I was doing. They laughed when I said I was moving sand from one place to another. Others came to give me some water and a coke but I had to refuse as I still had enough water (I used 2 liters in 8 hours). More training tomorrow.

FRA: Samedi dernier, on a terminé la charette, je la prénomme CamWheel (camel on wheels, un cham-eau sur roues). Dimanche je suis parti à Koksijde pour tester le CamWheel et m'entraîner. Les 2 premières heures furent douloureuses cr mon dos a du s'habituer au harnais. J'avais une charge de 25 kg. Puis j'ai emprunté un pelle à un garçn et j'ai rempli le CamWheel de sable humide. Ah, j'ai commencé à comprendre la difficulté de mon entreprise. Je crois avoir tiré jusque minuit une charge de 100 kg et je vais devoir faire cela avec 200kg. Ce fût horrible, très difficile et pénible d'avancer lentement et le vent de face n'arrange rien. Monter une dune est presque impossible car mes pieds s'enfoncent, le camwheel refusant de vouloir bouger. Des personnes curieuses sont venues me demander ce que je faisais: déplacer du sable labàs car il y en a trop ici, répondais-je. Ce qui fait bien rire, le vérité les faisais bien moins rire. D'autres vinren de proposer de l'eau et un coca, ce que je dû refuser car j'avais encore de l'eau. J'ai sû tenir le coup avec 2 litres d'eau en 8 heures. Demain 2ème journée.
Post a Comment